Biographie


Photo :Patrick Imbert

LaTwal, C’est des machines, des samples, une guitare et un micro • C’est du dub électro • C’est une voix entre la chanson et le riot girl punk • C’est des basses d’outre tombe • C’est des textes parfois légers, parfois abrasifs, en français, en anglais, mais pas seulement… • C’est Géraldine, au micro et à la guitare et Jean-Mi aux machines, à la platine, à l’enregistrement et au mixage

Tous les deux ont un long passif musical underground, une bonne douzaine de disques chacun à leur actif ainsi que de multiples participations à des compilations dans le punk alternatif, le hard core, le garage ou le reggae dub.

Jean-Mi a commencé à mixer pour des groupes phares de la scène alternative des années 80 / 90 comme Bérurier noir et Ludwig von 88. On le verra aussi sonorisateur des Washington Dead Cats, Flitox, Treponem Pal, Marousse ou encore Raymonde & les blancs-becs. Au début des années 2000, il lance son propre projet, Junior Cony, en compagnie de Shanti-D pour donner un reggae dub roots et underground.

A 16 ans, Géraldine s’est emparée d’une basse et d’un stylo, pour former avec ses deux frères le groupe punk rock Kochise. Avec ses acolytes de Turtle Ramblers, ce sera la découverte des folk song writers américains, des rythmiques country et des pédales fuzz du garage. Avec les filles de Cria Cuervos, c’est le hardcore enragé qui sera de mise. Puis, si le micro reste bien accroché au pied, en 2007 la basse va sortir moins souvent de l’étui, laissant la place à une guitare électrique au sein du groupe Cartouche, ses accords punk et son chant mélodique.

Et un jour de juin sans se poser de questions sur le style, à part une réelle envie partagée de mélanger sons électriques et grosse drums & bass, les premières compositions et enregistrements de Latwal sortent des machines de Jean-Mi. Et voilà, le duo est parti pour envoyer le son et les textes de son Revolt electro dub.

Après deux ans de travail de composition, en novembre 2014, LaTwal sort son premier EP Shtil di Nakht, avec notamment la mise en musique de la poésie en yiddish de Hirsh Glik qui a donné son titre au single et qui évoque la résistance au nazisme.

Décembre 2015: deuxième EP, Homo sapiens, titre éponyme du single, racontant le quotidien de ce fameux bipède, vu de la galaxie, accompagné en face B du titre Eat your fur.

Au printemps dernier, ont eu lieu les derniers travaux de mixage et mastering sur les 10 titres du premier album du groupe, sorti en LP/CD au mois de septembre 2016.